10/03/2013

140.000 clics !

140000-W.jpg

10/01/2012

Fusca BiMotor

C’est sans doute l'un des plus audacieux projets impliquant des moteurs Volkswagen refroidit par air, qu'il m'ai été donné de découvrir sur le Web.

Un peu d'histoire :

   Durant les années 60 et 70 au Brésil, les championnats nationaux de courses automobiles étaient en plein essor et l’émergence de nouvelles classes incita des ateliers et des constructeurs amateurs à la création de leurs propres voitures et pour certains de leur propres des moteurs. 

cox de course,fusca bimotor,vw flat 8 engine,moteur 8 cylindres vw,8 cylinders air-cooled

En 1969, les frères Jaïr  & Jairo Amaro développèrent un moteur  sans précédent. Un VW air-cooled 8-cylindres à plat , initialement prévu pour une cylindrée de 3000 cc ( 2x1500 cc) ; peut-être le seul moteur à huit cylindres avec ces caractéristiques dans le monde !En fait ce moteur est né grâce à l'assemblage de deux blocs de 1300 cc (donc un 2600 CC) , dans lequel un vilebrequin et un arbre à cames sur mesures furent réalisés spécialement à partir d’éléments d’origines !

cox de course,fusca bimotor,vw flat 8 engine,moteur 8 cylindres vw,8 cylinders air-cooled



Historiquement, les concepteurs voulaient l’installer dans une voiture de course style Formule/monoplace.

Souffrant d’un problème chronique de pression d'huile, ce moteur avait été laissé de côté.

En 2004, Paul Trevisan, passionné automobile de longue date, acheta ce moteur.

Il commença par le faire entièrement démonté et restauré, puis il fut testé au banc.

Certains changements furent nécessaires sur le moteur pour  résoudre le problème de pression d'huile déjà connu.

Il fallu refaire 2 paliers du vilebrequin et lui ajouter une nouvelle pompe à huile haute pression entraînée par une courroie crantée pour améliorer, nettement, la fiabilité du moteur.

Puis, il décida de l’équiper de 2 carburateurs Weber 48 IDA. Maintenant, le moteur est prêt.

Mais il n’y a pas de châssis pour le recevoir !

Après une recherche approfondie, Paul a décidé de faire une coccinelle « proto », pour des raisons évidemment liées au prototype original. En fait, la VW n’est qu ‘une coque, posée sur un châssis tubulaire « Espron », qui utilise un train avant de cox 1200/1300 d'origine !

cox de course,fusca bimotor,vw flat 8 engine,moteur 8 cylindres vw,8 cylinders air-cooled

 

Depuis les premiers essais, Paul, Mark (son mécanicien) ont installé des ventilateurs électriques supplémentaires sur le toit pour améliorer le refroidissement du moteur. Car l'air admit en haut du pare-brise n’était pas suffisant pour que le Flat 8 ne surchauffe pas !

 

Maintenant, cette voiture est fiable et le rugissement de sa mécanique ne ressemble à aucun autres moteurs, comme vous pourrez le constater sur les vidéos qui suivent !

 














Aujourd'hui qui serait assez fou pour créer (ou copier) un tel engin ? Avis aux amateurs d'originalité !

22/06/2011

Weber 34 ICT sur mon Split

J'ai tellement luté pour les mettre au point, qu'une note dédiée s'imposait.

Tout d'abord il faut savoir que ce carbu. a été conçu pour équipé un moteur de Bedford !

Un seul 34 pour "nourrir" un 2 litres . . . on comprend mieux pourquoi rien ne va correctement, quand on décide d'en monter 2 dans le compartiment moteur de nos VWs, ils doivent alors alimenter que 2 cylindres soit (dans mon cas), 800 cc. . . . presque 70% de moins !!! 


Petits rappels des réglages d'origine pour le moteur Ford:

34_ICT-W

 

 

Les pré-réglages d'origine (de base) sont:

Vis de ralenti (sur le papillon des gaz) : 1 à 1,1/2 tour.

Vis de richesse de ralenti : 2 tours.

Voilà pour les connaissances de base requises.

 

Alors quoi faire ?

Ce démer*** tout seul comme d'habitude !

 

Selon CB Performance les réglages optimum sont proches des valeurs d'origine, seuls les gicleurs principaux devraient passer de 130 à 135 et les gicleurs de ralenti de 52 à 60 !

J'ai essayé, et c'est vrai qu'au niveau du comportement il y une nette amélioration, (même pour les démarrages par temps TRES froids : inf à -5°C !) mais la consommation grimpe à plus de 11,5 L/100kms !


Alors ma Première étape à été d'acheter un échappement, pouvant recevoir une sonde lambda : l'échappement Vintage Speed, pour contrôler que tout ce passe bien dans la chambre de combustion !

Puis investir dans un indicateur O2 de chez CB performance.

Qui, pour l'occasion, trouve sa place sur le tableau de bord, dans un support de montre MG, modifié !

ManoCB.jpg

 

 

PREMIERE EVOLUTION :

Fabrication et installation de 2 "turbulateurs" A.V.E.C.

Résultats : le moteur est vraiment plus souple.

Le mano d'O2 indique maintenant une combustion trop riche au dessus de 3500 tr/min.

Conclusion : l'A.V.E.C. fait son "boulot", il améliore la "vaporisation" du mélange et donc la qualité de l'explosion.

 34ICT#1

J'ai donc "appauvrit" le circuit principal.

Plutôt que de réduire le gicleur principal (essence), j'ai décidé d'augmenter le gicleur d'air de 160 à 170.

 

Au final, ce réglage, marche plutôt bien . . . .  trop bien même, puisque la richesse ne décolle plus !

DEUXIEME AMELIORATION :

Augmenter les gicleurs principaux à 140 ! Et la ça va, même en pleine charge, en cote et avec + de 20°C de température extérieur, le mano ne descend que très rarement sous les fatidiques 14,7 .

DERNIERE "FINESSE" ?!? ou NOUVEAU POINT DE DEPART ?!?:

Le remplacement des tubes d'émulsions ! Et là c'est LA surprise ! le comportement change du tout au tout en fonction des tubes utilisés (même les réglages définit ci-dessus deviennent du grand n'importe quoi !!!!)

Je vous passe le nombre de démontage/remontage, remplacement et/ou modification de ces satanés tubes, mais une chose est évidente leurs étagements spécifique jouent un rôle largement aussi important, si ce n'est primordial sur les autres gicleurs décrits plus haut !

Et ça, très peux de manuels techniques ou autres "techniciens" ne vous en parlent !!!

Pour mon moteur c'est au final des tubes F6 qui m'ont garanti un rapport air/essence quasiment uniforme sur toutes des phases de progression !!

 

Du coup les gicleurs de ralenti redescendent à 52 (peut-être 50 mais je n'ai pas encore essayé), les gicleurs d'air principaux "grimpent" à 180 ! et les gicleurs de fond de cuves de 145 permettent d'avoir un bon rapport air/ess. en pleine charge. 

En résumé :

Tube d'émulsion F6

Gicleurs de ralenti : d'origine en 52 !

Gicleurs d'air 180 et Ess. 145

Au final le comportement général du moteur est nettement supérieur . . . plus souple (donc moins de changement de vitesse = meilleur agrément de conduite) et la consommation moyenne est descendu sous les 10 l/100 en usage mixte !

 

Bref un kit carbu. vraiment parfait pour un usage "soft +" et qui débrident le moteur VW, sans le transformer en moteur "de course" caractériel.

Vous trouverez tous les gicleurs dont vous aurez besoin pour mettre vos carburateurs et mises au point (et les conseils qui vont avec !) chez :

S.T.E.A. à Toulouse . Tél.: 05.61.23.28.23

 

31/07/2010

R Gruppe Wagen

entete.png

 

 

 

 

 

 

 

 

emaines, après semaines, la passion grossit, au point de friser l'obsession . . .

Chaque magazine spécialisé, est littéralement disséqué, l'oeil "scannant" le moindre centimètre carré de papier, la moindre phrase, jusqu'à trouver le graal.

Une ridicule petite photo, me met l'esprit en ébullition. Tel un chien de chasse à l'arrêt, je fixe les pixels.

C'est ce qui m'arrive régulièrement, à la lecture de magazine étranger.

Je scrute TOUT.

"Porsche classics" n'échappa pas à la règle, mes yeux stoppèrent leurs fouille, sur une page faisant la promo, d'anciens numéros, de "911 & Porsche World".

Tel un chien de chasse à l'arrêt, je fixai la photo, où "posaient" une paire de 911 SWB (Short wheel base = empattement court => avant août 1968) enroulant les virages, sous un ciel d'azur !

1-image

Aussitôt, j'ai dégainé ma carte de crédit et moins de 3 minutes plus tard, la commande était passée !

Après seulement 3 jours, le facteur facteur sonne, j'ouvre et là, il me tends négligemment, une grosse enveloppe avec le cachet des postes britanniques !

A peine le fonctionnaire avait-il re-franchit le seuil de la porte, que je déchirai, fébrile, le papier kraft qui emballe le sésame.

"Argggg !" (comme disait Tintin !), un couv' extraordinaire et un vrai reportage de 10 pages (si, si, 10 pages) sur les deux 911 "classics" SWB qui hantent mes rêves depuis 3 nuits.

La première, grise argent, est très discrète, mais équipée d'un châssis +++, avec moteur "Kiva-Havec" et surtout la deuxième (au premier plan sur l'image ci-dessous) verte/grise avec des bandes "course" noires.

C'est sur cette 911, version "street machine nostalgia" que je craque, et avec laquelle je vais vous occuper quelques minutes.

Duo

Cette 911 (modèle 901 - 2 litres de 1967) commença ça vie comme toute sportive, entre les mains d'un passionné, américain cette fois-ci, puis un autre et ainsi de suite, jusqu'au dentiste : Chris Nielson.

Chris est habitué en travail de précision et va appliquer tout son savoir faire et son sens du détail à sa nouvelle copine à 4 roues.

Il en fera, profiter la communauté "Pelican", sous forme d'un blog, résumant l'avancement des travaux.

Les travaux commencèrent par la découpe et le traitement toutes les parties, habituellement, attaquées par la rouille et bien connues, des Porschistes "classics".

Chaque centimètre carré de rouille fût traité, ou coupé puis remplacé par de la tôle neuve, avant une longue (très longue) préparation pour finir par la peinture, dans son garage.

Chris dût d'ailleurs s'y reprendre en 2 fois, car la première teinte ne lui plaisait plus une fois sèche. Cette teinte, issu du nuancier Ferrari, et accompagnée de bandes noires, bordées de filets rouge, sur les capots avant et arrière, laissant le toit uni, et participant, ainsi, à la sobriété de l'ensemble.

BackSide

Au rayon des accessoires, Chris décide, d'équiper l'avant de son coupé, de clignotants européen (blanc et orange) , d'anti-brouillards Hella et de phares "Boules" Cibié agrémentés de caches "rallye" d'époque.

dyn001_original_800_300_jpeg_2670372_2ee71d6abb5580c6abb89413756ac5e2.jpg

 

 

Chris aime, et à toujours eu des voitures à l'intérieur rouge. La 911 ne dérogea pas à la règle.Pour que la finition soit à la hauteur du reste de l'auto, il confit, la réalisation de l'intérieur à Jamie McFarland de Seattle, un spécialiste des "Muscle cars" et autres jouets US (camaro, mustang et leurs copines à V8).

 

SelInt.jpg
Les sièges baquets (de rares modèles "ST"), sont refaits avec des mousses de différentes densités (pour un meilleur confort) puis garnit du fameux cuir "Jaguar Classic Red". Le travail continu avec la réalisation d'un caisson arrière (pour remplacer les sièges, rendus inaccessibles par l'arceau), d'un ensemble de moquettes "German Square Waves" et la confection d'une bande sous le tableau de bord (2 manos en profitent pour "squater" la place de l'autoradio).
La partie supérieure du tableau de bord et des portes, sont, enfin recouverts de cuir noir, ajoutant, là aussi, une note "klasss" à l'intérieur.

SelStructure.jpg

SelFinie.jpgLes panneaux de portes, ont été réalisés, "sur mesures" en mélangeant les designs '67 et '68 pour un résultat très US, tant par sa qualité de réalisation, que par son style ! A mi-chemin entre classicisme et modernisme, du grand art !

 

 


Pour finir, un volant Momo Monza d'époque, remplace le fin cerceau d'origine, le klaxon reçoit, quand à lui un cache centrale de jante, du plus belle effet.

 

 

CentreVolant.jpg

 


77_resize1265945428.jpg

Un lustrage en règle (plus de 40 heures de travail !), finira de donner tout l'éclat à cette perle grise.

 

 

 

 

 

Toute la mécanique et les trains roulant "subirent" le même sort que la carrosserie, pour que le ramage soit à la hauteur de son plumage.

D'après Chris le résultat est largement à la hauteur de son investissement, tant physique que financier et il en profite, maintenant, aussi souvent que possible, avec ses amis de R-gruppe.

 

 

Photos Jamie Lipman & Chris Nielson

19/07/2010

Les 24 heures du Mans 2010 - le samedi

Voilà la suite de "road to Le mans".

Aujourd'hui  c'est samedi. Le jour du départ !

Le paddock et l'enceinte général du circuit commencent se remplissent de centaines de personnes, commencent à vivre à l'heure des 24 heures.

MatinGris.jpgPourtant le ciel est menaçant.

Météo France annonce une journée ensoleillée !

Pour le moment le gros pull est de rigueur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais l'intention d'assister aux premier tours au niveau du virage d'Indianapolis (un virage relevé) dans la deuxième partie du circuit, après la célèbre ligne droite des Hunaudière.

Mais contrairement à ce qu'indiquait le plan de circulation officiel :

Pas de navette gratuite pour c'y rendre !

Personne n'est au courant, le temps passe et l'heure du départ approche.

Patrouille.jpgLa patrouille de France fait même 2 passages pour annoncer le départ . . .  et je suis à au moins 2 kilomètres de la ligne de départ et toujours personne pour me dire, OU il faut passer pour ce rendre à ce PUT*** de virage !

Bref . . . j'entends le départ, le premier tour, puis le deuxième . . . et j'aperçois enfin le troisième passage, entre les grillages et espaces V.I.P. BMW et Aston Martin !

Heureusement pour me consoler, j'ai croisé un régiment de "Barbies" en tenue "hotesse à paillettes" !

Barbies.jpg

Une chose est certaine, pour réellement profiter d'un tel événement il faut avoir des relations (ou un gros porte feuille, c'est selon . . . ) pour voir la course et la piste. Sinon c'est comme à la parade des pilotes : c'est le gros plan les casquettes et autres drapeaux publicitaires et en fond sonore le bruit des voitures !

Heureusement l'ACO à pensé au "pauvre" et a installé d'immense d'écran (plat) dans les zone "grand public" !

Le temps est au beau fixe !

Le soleil brûle, la bière coule (surtout chez les Anglais !), Les stands de "bouffe" ne des-emplissent pas et . . .  le téléphone sonne ! Un copain de mon fils nous propose un accès Ultra VIP chez Peugeot, face aux "S" Ford, diner et Chapagne compris !

C'est bizarre , mais j'ai dis OUI, sans réfléchir ! Je me suis même surpris : j'ai couru (malgré la chaleur) pour y aller !

Et là, c'est le choc !

Le champagne coule à flot, les petits fours circulent et derrière le bar et 1° étage LA PISTE. Sans grillages, sans drapeaux, ni casquettes pour vous pourrir l'horizon !

C'est bon le luxe , NON ?

Le soleil entame ça descente, la lumière change, et le CANON chauffe !

BWMLM.jpg
SunnyEvening.jpg
Il y a quelques semaines, je vous avais demandé de "votez pour moi", dans le cadre d'un concours DUNLOP, ou il fallait décorer une Aston Martin GT2 pour les 24 heures du Mans 2010 . Voilà la déco. du vainqueur . . . en vrai . . .
FeelTheRoad.jpg
Personnellement, je me demande où est l'identité Dunlop . . . Mais ça ne m'empêchera pas de re-tenter ma chance l'année prochaine !

Tiens , voilà la Porsche d'un ancien copain d'école !
Oui, oui, nous avons suivi le même cycle d'étude, mais les points communs de nos vies s'arrète là ! Aujourd'hui, Raymond, est concessionnaire Porsche à Rouen . . .
Raymond.jpg
Il me salut toujours ! Un Porschiste humble !!!

Photographers.jpgDu haut du bacon V.I.P. , j'observe les voitures, les trajectoires . . . et les photographes professionnels juste en dessous !
Leurs appareils photo ressemblent plus à des armes de guère qu'autre chose.
Les objectifs valent certainement plus de 3 mois de salaire !
Chacun d'eux en a au moins 2, voir trois et ils sont si lourds, qu'ils les déposent dans les graviers !!!!
Bon , il va être temps pour moi de rendre les pass VIP Peugeot à leurs "propriétaires", en les remerciants, encore et encore.
PorscheBleue.jpg
La nuit tombe et l'ambiance évolue, change, mute en quelque chose difficile à exprimer.
Le bruit de voitures, des haut-parleurs diffusent des commentaires en plusieurs langues, l'odeur des frites, des barbecues se mêlent à celles de la piste, des hommes (il a fait chaud !) et au loin un concert gratuit et une fête foraine attirent les badots.
LemansByNight.jpg

Le concert en pleine air, vous transporte vers une scène d'un festival musical, les manèges participent à cet exotisme et le bruit des moteurs vous aide à vous rappeler où vous vous trouvez !
Puis un nouveau coup de fil, Xavier à un plan pour passer 10 minutes au bord de la piste, avec les commissaires !
Et vlan, une autre claque en pleine face !
Retour à la course, sans personne autour de vous pour vous bousculer, ou vous gêner pour faire des photos !
Les images "capturées" au télé-objectif sont surréalistes, presque abstraites.
Nuit1.jpg
Les voitures se transforment en feux d'artifices, en jets de lumières, une sorte de spectacle son et lumière puissance 10 !

LaNuit.jpg

LE MANS LA NUIT C'EST UNE AUTRE PLANETE ! UN AUTRE ESPACE TEMPS, ou seul le sommeil vous rappel que vous êtes sur terre et humain !
LMbyNight2.jpg
Demain promet encore, bien d'autre émotions.


 

10/07/2010

Road to Le Mans

Voilà, ça fait maintenant 1 mois que les 24 heures du Mans 2010 se sont déroulées . . . et toujours pas de post, sur ce sujet, alors que j'y étais !

Je répare donc cette lacune, en vous proposant une série de 3 "articles" sur mon "trip to Le Mans"

Vendredi, premier jour, départ à midi de la maison, pour assister à la parade des pilotes (Il parait que c'est sympa, alors je vais voir)

Depart

Après un peu plus de 2 h1/2 de route : arrivée à "Le Mans".

Le Mans charmante ville de ??? ??? habitants, traversée par la Sarthe, et chef lieu du même département : La Sarthe.

Surtout connu par les fondus de sport mécanique, pour les courses organisées sur un circuit à quelques kilomètres du centre ville.

LeMans

Pour les 24 heures "auto" il y a en plus la parade des pilotes, la veille de la course, dans la vieille ville.

Sorte de bain de foule de plus de 3 kms, imposé aux pilotes, pour "communier" avec le public !

Parcour
Si vous n'avez pas de chance, vous verrez le haut du crâne des pilotes, au dessus de la foule, massée , sur le parcours !

TicketMagique
Grâce à Xavier ( un ancien pôte d'école retrouver sur internet !!!), j'ai eu le droit à un "ticket magique".

Un pass, pour être au coeur de la fête : Dans le parc des pilotes !

Là, faire mieux, c'est simplement impossible ! Ou , alors il faut avoir une combinaison et participer à la course . . . 

Pour ceux qui le veulent, il peuvent même toucher les pilotes, ce coller la truffe sur les vitres des supercars en stationnement, mater les pin-up . . . Bref PRO-FI-TER en grand !

Parade1

Dans cette nuée de pilotes, 3 ont retenu mon attention: La Famille Mansel !

Le "vieux" au milieu est un ancien pilote de Formule 1, et ancien champion du monde ! A ces cotés, ses 2 fils, et les même esprit de compétition, rivé aux neurones !

Pour entretenir "l'amitié" avec leurs concurrents, la famille façonnait des boulettes bien dense , et les jetait (en visant la tête) sur autres pilotes !

Fight Spirit, isn't it ?

ManselFamilly


Corvette1950

Corvette fêtait le cinquantième anniversaire de la participation de la marque à l'épreuve Mancelle, et avait amené LA Corvette engagé en 1960 !

Pour ne rien gacher, elle a été restaurée à l'américaine . . . au top dessus , dessous, dedans , PARTOUT !

Et l'esprit d'époque était bien là, un conducteur, en "costume" d'époque, coupe de cheveux ad hoc, les détails jusqu'au bout . . . des poils.

BlueNoble

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOBLE , une marque que je ne connaissais pas !

Le modèle M600 - peut être de nombre de chevaux ?

Une tuerie . Une vrai gueule, une couleur qui claque, et je ne vous parle pas du son qui sortait de ces échappements car il faut l'entendre pour comprendre !


Puis vers 20 heures la parade se termine.

C'est le moment pour moi d'aller au sanctuaire ! 

le circuit des 24 heures auto, le vrai, le grand (plus de 13 kms), qui empreinte toujours une grande partie de route nationale( fermée pour l'événement !), dont la célèbre ligne droite des Hunaudières.

Panneau

Maintenant, il faut se restaurer.

Et , oh stupeur ! le restau est bien là, il est bien ouvert, mais . . . personne ne fait la queue . Nous sommes à peine vingt personnes.

Demain à cette heure, il faudra patienter 15 à 20 minutes pour une saucisse/frites, et ce mettre sur la pointe des pieds pour apercevoir les voitures dans les courbes, avant le pont Dunlop !

DunlopByNight
Maintenant , au dodo, demain la journée sera longue !

FancyDressPour d'autres, la nuit ne fait que commencer, comme ces 2 Anglais, en costard cravate devant et sous vêtement féminin derrière !

Ah les britons !

23/01/2010

Bull Dog VolksRod

EnteteBD

 

 

 

 

olksrod, ce "nom" à été inventé fin '90s pour décrire ce style si particulier; cette alliance entre nos "bonnes vieilles" VW et le mouvement Rods et Hot rods si répendu au états-unis.

Volkswagen = Voiture du peuple.

Volks Rod   = Rod du peuple !

La démonstration est faite le mouvement Volksrod est certainement une approche "démocratico-populaire" du Hot Rodding ! 

 

L'histoire voudrait que l'instigateur de ce style soit Mr Fred Hidalgo, qui voyant dans son garage un Ford'32 et la cox de Madame, eut l'idée de fusionner les deux engins(se souvenant des drags Fiat topolino des '50s).

 

Les base esthétiques furent simples :

  • Suppression des 4 ailes (hi-boy) et modifications des jupes avant & arrière.
  • Trains avant "repoussé" de quelques centimètres (Une bonne douzaine en fait) pour "étirer" le profil et bien sûr un bon droppage.
  • Top-chopper le toit , pour fluidifier les lignes du "petit scarabée".
  • Roues "rétro", de préférence à rayons, petites devant et GROSSES derrière (big & little).

 

Ce genre de caisse Matt Silva (Alameda-Californie-USA) adore.

Un soir de 2005, avec Rob Causey du " Bay area Volksrod Garage" Matt décide de taper TRES FORT dans clan VolksRod avec en '66 acheté quelques temps au paravent.

La base est déjà "top-choppée" mais des deux compères ne s'en contentent pas ! Ainsi ils vont déplacer la tôle de pavillon vers l'arrière pour déplacer le "sommet" du toit vers la lunette et conserver les courbes d'origines ! Puis viens la greffe de la lunette d'ovale de '55, ainsi que les cadres de custodes de '63,la pose de porte de '61 (à ouverture suicide s.v.p. ) puis l'inclinaison des montant de porte vers l'avant de 8°/10° !

Commencement

A ce stade beaucoup aurait dit : "Ok c'est bon je pose les marteaux !"

Et bien pour les deux "allumés" Californien, ce n'était qu'un échauffement ! Ils n'ont qu'un objectif : "Le plus pure, le plus lisse, le mieux que mieux !" 

Pourtant, ils font une "petite" pose carrosserie pour s'attaquer au châssis.

Tout d'abord la pose de la "rallonge" de train avant. Et quelle rallonge ! 20 cms vers avant et 6 cms vers le haut (bah ! wouai ! vers le haut . . . ça abaisse !) là, la caisse a déjà la bonne "attitude", hors ça ne suffit pas à Matt!

Si vous avez bien lu les lignes du dessus, il veut : du pure, du lisse et du simplifié, alors il décide de supprimer, purement et simplement les cornes d'amortisseurs et donc . . . les amortisseurs !

Mais comme il envisage d'installé un moteur "Kivabyen à Turbal" et qu'il n'est pas suicidaire, son pote BAVG lui suggère l'adaptation de bon vieux amortisseurs à bras (!) d'origine Triumph (c'est pas de la culture automobile ça ?)Train-Avt

La boite de vitesse subit également les assauts des deux perfectionnistes. Des supports spécifiques sont fabriqués pour la relever de 5 cms et réduire le carrossage des roues arrière et tant qu'ils y sont, ils ouvrent la pauvre boite VW pour la réviser mais finissent par lui glisser un bon paquet de pièces perfo. (ça me rappelle quelqu'un ça . . . ) :

 

  • Un super Diff.
  • Une paire de pignon 3° (1,58) & 4°(1,21) soudés à l'arbre. Les pignons 1° & 2° restants d'origine.
  • Clavettes chromoly.
  • Plaques de différentiel renforcées.
  • Une commande d'embrayage hydraulique.
  • et pour finir un embrayage Kennedy Stage 2 avec disque Daiken. (ouf !)


 

Pour que le tableau soit complet, Matt, investit dans un jeu de jantes Kelseys Hayes en 4x16 & 10x15 (montés sur les tambours VW grâce à des adaptateurs) et pour parfaire le "Look" il installe à l'arrière une paire des fameux cheater slicks !

Big&Little

Elle a déjà une bonne gueule, non ?

Et bien ce n'est pas suffisant pour nos deux fous du poste à souder ! Tandis que Rob "lisse" les bas de caisse, et rebouche les poignées de portes et de baguettes, Matt s'attaque au capot ar "W" en intégrant l'emplacement de la plaque minéralogique, de seulement 9 mm pour qu'elle devienne affleurante une fois installée.

Puis vint le tour du tableau de bord.

Pour continuer sur leur lancée, nos compères décident de changer le volant de coté (ah ! Personnalisation quand tu nous tiens !) L'esprit "Hot Rod" sera présent PARTOUT et le tableau de bord VW doit disparaître au profit d'un modèle issu d'un utilitaire Chevy '41, intégrant deux support de compteur de type 3 ! Non contant d'avoir changé de coté la colonne de direction (de chez "Flaming river") elle devient réglable en hauteur !

Comme deux petits mano. ne suffiront pas pour surveiller la véritable écurie royale, qui va motorisé la bête Matt va créer un support à partir d'un phare de vieux camion !

Tant qu'ils étaient dans l'habitacle les "frères chalumeau" reculèrent les leviers (vitesses et frein à main) de plus de 30 cms pour pouvoir reculer les sièges afin d'avoir le coude à la portière au bon endroit !!!

TabordHell
Mais voilà, un hot rod doit avoir un ramage en phase avec le plumage !

Un Volks Rod avec 50 canaçons asthmatiques, ça fait rire Matt. Il lui faut au moins 250 cv, pour ne pas être ridicule face "V8 rodders" ! Son choix se porte donc vers la plus grosse cylindrée possible pour un Flat 4 et . . . il lui greffera un TURBO. 

2332 cc + Un bon gros turbo Borg Warner + allumage électronique sans distributeur = 250 à 300 cv selon la pression de sural. ! La démonstration est faite.

Toutefois il ne change rien à ça ligne "stylistique" : esthétique épurée et que rien de dépasse lorsqu'il lèvera le capot moteur !

Ce sera donc un turbo en position "central", au dessus de la boite de vitesse, lui imposant de construire de toute pièce un coffre, à la place de l'emplacement, autrefois dédié au baguages ! 

Ce "bouilleur" a pété voilà quelques jours et les 2 acolytes sont TRES satisfait du son délivré, surtout en échappement libre ! Ils se demandent même s'ils ne vont pas le laisser sans silencieux !

Moteur

Comme souvent dans ce genre d'aventure (c'est un terme à la mode à la TV !) les journées se finissent généralement très tard autour d'un repas de fortune livré à domicile . . . 

SoireePizza

4 ans de travail - 4 ans sans week-end pour Matt et Rob!

Aujourd'hui l'idée est de couvrir la carrosserie (une fois les finition terminées) d'une teinte verte, et de garnir l'intérieur avec du cuir beige pour s'accorder à la couleur des jantes !

En attendant : " BON COURAGE LES GARS !" 

Et pour moi, c'est promis dès que j'ai des nouvelles je vous en fait part ;-)